2006-2009

Connexion

Pacifique en chanson 2012

Les lauréats du Pacifique en chanson 2012

La scène du Waterfront, lors du Pacifique en chanson de cette année, fût témoin d’une double remise de prix à Hélène Beaulieu, soit le Prix de la chanson primée pour la chanson Haïkus d’hiver puis le prestigieux Prix Marie Woolridge qui mènera l’artiste tout droit vers le Chant’Ouest 2012. Rythmée par des airs jazzy, orchestrée de façon brillante et originale, la musique de la candidate du Yukon a séduit les membres du jury. Accompagnée de son ukulélé, la titulaire d’une maîtrise en guitare classique nous a charmés par ses textes à la fois simples, cocasses et profonds, laissant apparaître tout le potentiel de l’artiste. C’est Loïg Morin qui s’est mérité le Prix du public. Son aisance sur scène, ses textes et sa musique entraînèrent ses nombreux fans dans un rythme dynamique. Sa grande vitalité ne l’a nullement empêché de parvenir à transporter l’assistance dans un moment fort en émotion, par une ballade à la fois tendre et touchante.

 

photolaureatM. Roger Hébert (CSF), Hélène Beaulieu, M. Éric Villeneuve (FFCB) et Loïg Morin
Crédit : Joe Perez

Quant aux deux autres candidats, il va sans dire que le talent était très présent sur scène cette année. La voix puissante de Mark Downey nous a fait vibrer au milieu du rythme de son tambour irlandais, le Bohdran,puis de ses paroles fortes et imagées. Autant par sa prestation vocale que scénique, Kathleen Décosse a laissé une très belle impression. Une voix subtile et vigoureuse au service d’une présence indéniable aura captivé l’auditoire et prouvé une fois de plus que l’artiste mérite sa place sur scène.

Il serait inconvenable d’oublier les artistes invitées, tellement elles ont gravé leur talent sur le plancher du Waterfront Theatre. Myriam Parent, lauréate du Pacifique 2011, nous a rappelé combien sa musique était superbe, combien sa personnalité s’était encore plus affirmée. Et que dire de la prestation de notre marraine, Tricia Foster, qui convaincu tout le monde, en seulement quelques chansons, de son originalité et de son énergie captivante. Le public en redemande encore ! Enfin, un grand merci à tous nos précieux partenaires sans qui l’événement ne pourrait avoir lieu. Finalement, nous tenons à remercier chaudement le public, venu en grand nombre pour cette édition et qui d’année en année reste fidèle au soutien de nos artistes.

Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle édition du Pacifique en chanson!

 

 

Tricia Foster sur la scène du Pacifique en chanson

 Une «grande fille avec une grande gueule»

photoclipTricia FosterElle charme les quatre coins du Canada et plusieurs villes européennes par ses chansons.Elle fait rire par son humour ironique et ses histoires croustillantes. Elle choque par ses critiques, ses revendications et son indécence. Le Conseil culturel et artistique francophone de la Colombie-Britannique a le plaisir de vous annoncer la présence de Tricia Foster en tant que marraine de l’édition 2012 du Pacifique en chanson.

Tricia Foster est une véritable contestataire des normes de la société actuelle. Elle se décrit elle-même comme une «grande fille avec une grande gueule». L’auteur-compositrice-interprète bilingue originaire du Nord de l’Ontario en est à son troisième album et possède plusieurs distinctions à son actif, tels que les prix Trille Or, ROSEQ, Étoile Galaxie et celui de la SPACQ.

Son premier album folk-pop intitulé Tricia 412 révèle rapidement le côté non-conforme de l’artiste et témoigne de son aberration envers différents aspects sociaux. S’ensuivit l’album Commercial, sur lequelelle critique entre autres l’industrie musicale actuelle. Avec son plus récent album Négligée, Tricia Foster aborde des thèmes plus personnels puis expose au grand public ses imperfections et ses travers.

C’est maintenant au tour de la ville de Vancouver de se laisser charmer par cette étoile montante et qui accompagnera les quatre participants du Pacifique en chanson. À ne pas manquer !

afychantouestcsfffcbfrancomixFBgranville-islandlecentremusicactionpatrimoine-canadienquebec-antenne-vancouverradio-canada-television-internetRNGC 

 

 

Hélène Beaulieu

helenebeaulieuphoto4Hélène BeaulieuOriginaire du Bas-St- Laurent, Hélène habite au Yukon depuis maintenant trois ans. Détentrice d’une maîtrise en guitare classique, elle continue à perfectionner son amour pour cet instrument auprès de maîtres tels que Ricardo Cobo, Scott Tennant, William Kannengiser.

Mais c’est l’enseignement et surtout l’éveil musical qui l’accaparent. Et pendant de nombreuses années, Hélène transmet son savoir auprès de différentes écoles et enfants. Cela ne l’empêche pas d’explorer sa propre voie musicale. C’est en tant que percussionniste pour le groupe Girikedaton (musique Indonésienne) et par une multitude de concerts que l’Est du Canada la découvre.

Depuis son arrivée au Yukon, ¨sa maison¨ comme elle aime à le dire, son univers musical est en plein éclosion : quatuor vocal, trio de guitare classique, spectacles pour enfants, direction musicale pour le Gala de la francophonie. Depuis un an, elle s’est lancée dans l’improvisation et l’écriture. Elle explore de nouveaux instruments comme le ukulélé et le banjo. Dans une musique à la frontière du Classique et du Folk, ses textes poétiques, subtils et parfois drôles révèlent une personnalité déjà très atypique.

Pour l’artiste, malgré une formation solide et une riche expérience de scène, Pacifique en chanson est une opportunité d’aller chercher des outils de création, d’écriture et d’explorer de nouveaux horizons.


Kathleen Décosse

photo kathleen-decosse Kathleen DécosseKathleen Décosse est loin d’être une inconnue pour le Pacifique en chanson. Lauréate de l’édition 2006 en tant qu’auteur-compositeur-interprète, elle accumule depuis longtemps les récompenses, Prix de la Socan pour la chanson priméeduGala Chant’Ouest 2006, à Winnipeg, Lauréate du Gala Albertain de la chanson à Edmonton en 2007 (catégorie auteur-compositeur-interprète), Prix de la Socan pour la chanson primée du Chant’Ouest 2007 à Vancouver, entre autres.

Kathleen est de retour dans l’Ouest après un séjour de deux au Québec. Là-bas elle a étoffé son parcours initiatique musical à travers l’enseignement et de nombreux concerts. Elle est heureuse de retrouver la Colombie-Britannique et Kamloops où elle réside désormais.

Avec de tout nouveaux titres dans la besace et un album en attente, elle est impatiente de nous faire découvrir son univers musical qui se situe entre un Folk enjoué et une Pop rafraîchissante.Impatiente, mais aussi très excitée à l’idée de participer à nouveau au Pacifique en chanson. Car comme Kathleen nous le rappelait, pour elle Pacifique en chanson est un formidable moyen d’échanger entre musiciens et artistes leur vision. Mais c’est aussi et surtout une chance de pouvoir partager son amour de la musique avec le public.


Mark Downey

md3Mark DowneyCela fait 15 ans que Mark fait de la musique dans un contexte professionnel. Tantôt guitariste, joueur de Bohdran (tambour irlandais), chanteur, pianiste et même gérant, c'est toutefois à travers ses propres compositions que Mark préfère raconter des histoires. D'origine irlandaise et  anglophone de langue maternelle, c'est dans la langue de Molière qu'il se sent cependant plus confortable à chanter et surtout à écrire. L'amour pour le français l'amènera d’ailleurs en France où il passera 11 années de sa vie à étudier la littérature et à offrir des spectacles dans tout l'hexagone.

À son arrivée à Vancouver, il joint le groupe "La Soupe de Cailloux", initialement pour jouer de la musique celtique. Il initie cependant très vite son groupe aux joies de la chanson française. Après quelques reprises de Jacques Brel, Mark décide de proposer à ses musiciens ses propres textes. Ses compositions en français l'emmèneront tout droit sur la scène du Studio 16 en mai 2010, dans le cadre des concerts Nouvelles scènes organisé par le Centre culturel francophone de Vancouver.

Participant aux ateliers de formation du Perfectionnement musical en mars dernier proposé par le CCAFCB, Mark voit dans le Pacifique en chanson une suite logique à sa progression professionnelle. Pour lui Pacifique en chanson est une chance unique de faire évoluer son œuvre artistique et d’accroître sa visibilité auprès du public francophone.


Loïg Morin

loig Loïg MorinLoïg Morin originaire de l’île de Croix, un petit caillou dans l’océan Atlantique près des côtes françaises, son amour pour la musique lui a été transmis par ses ancêtres, pour la plupart marins et musiciens autodidactes ayant navigués sur les eaux du monde. La guitare folk est son instrument de prédilection. En 1997, il sort son tout premier album ¨Dans ma chambre¨. Suivront deux autres albums en 2005 et 2010. Tous sont autoproduits.

Loïg prépare son nouvel album intitulé ¨Londsale¨, album à la fois écrit, réalisé, enregistré et mixé à Vancouver, qui retrace ce que la vie lui a offert depuis son arrivée, il y a un an, en Colombie-Britannique. Dans ce nouvel opus il nous parle des relations hommes-femmes, de l’intimité, de la difficulté à être soi-même et de ce que la vie a de fragile, d’humiliant et de beau.

Ses influences musicales sont multiples, de Miossec à Etienne Daho pour l’écriture en passant par Morissey et the Cure pour la musique. Une musique teintée de sons électroniques et d’acoustique, des morceaux à fredonner.

Pour Loïg, Pacifique en chanson est un besoin incontournable pour pouvoir aller plus loin dans sa carrière musicale à Vancouver, un tremplin inespéré pour asseoir une plus grande visibilité en Colombie-Britannique.

 

 

CCAFCB logo
229-1555, 7e Avenue Ouest
Vancouver, C.-B.
V6J 1S1
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
604.732.5562